Nous avons la panoplie Jojo et moi.

Ce week end, on s’est fait le grand jeu, et tout en photo avec ça! Un tissu qui brille
mauvasse et quelques vulves en baudruche métalisée, voilà pour la toile de fond censée suggérer une atmosphère d’une
intense sophistication, propice à l’épanouissement de nos dépravations, mais avec ça et là d’immanquables touches de
style.
Ainsi vous l’aurez sûrement remarqué: la chaine dont j’entoure sévèrement le cou de Jojo est en plastique mauve.
Certains diront que cela nuit à l’authenticité SM. Qu’il faut nécessairement des instruments de cuir ou d’acier. Des
intégristes. Si on les écoutait, on ne devrait même jamais s’enfiler du tout. Le SM est surtout cérébral, qu’ils disent.
Parle à mon cul!
C’est vrai, c’est bien, moi j’adore: les talons hauts qui remontent la croupe, les franfreluches en vinyle, les slips en latex
qui explosent comme celui de Jojo, là, et donner des coups de martinet tournant. Mais pas des heures durant. Arrive un
moment, fini de rigoler : il faut que je mange de la bite!
Et me donner de la queue à déguster, Jojo pour ça, il est champion. Il ne m’en veut pas de l’avoir un peu malmené
précedemment, ou alors tant mieux parce que cela lui donne un surplus d’ardeur! Il me poutre, il m’embroche et fait
tourner la manivelle! Mais avant cela il aura fallu quand même qu’il me lêche le minou en s’appliquant, sinon c’est
martinet.
On s’est bien éclaté, je l’ai chevauché, je lui ai fait faire le chien d’esclave et en retour, il m’a fait décoller comme une
bonne petite salope avide de sperme. Pour finir, l’apothéose: encrêmage maximum de ma petite chatte! Ça, c’est du SM
que je comprend!

Plus d'infos Porno :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>