Holà, je me nomme Carmen

Holà, je me nomme Carmen, j’ai dix-huit ans. Je suis venue faire des études de langues à Paris, à l’Alliance
Française. Je viens de Colombie. Mon Papa dirige le Cart…une grande entreprise multinationale. Cela
devenait fatiguant, à la fin, tous ces gardes du corps. Surtout fatiguant pour les gardes du corps, j’en ai épuisé
quelques uns à la tâche ! C’est que je suis très très “caliente”. à moi il ne faut pas trop en promettre !
J’ai été envoyée en France pour parfaire ma langue, mais surtout pour me tenir à l’écart de la Colombie, terre
de contrastes, ses tentations et ses dangers. C’est que là-bas j’ai souvent franchi la ligne blanche, dépassé les
limites, même pour quelqu’un comme moi, qui peut à peu près tout se permettre.
J’ai même été enlevée. Ho! Pas longtemps. On peut dire que cela m’a porté chance d’être une mauvaise fille,
un gràn putà! Mes ravisseurs, je leur ai tellement vidé les bolas, qu’ils tenaient à peine debout. Il pensaient
me violer au départ, les abrutis! Ils ont fini sur les rotules et moi couverte de sperme. Les pauvres, ils
m’avaient chopée au hasard, sans savoir qui j’étais !
J’ai fini par être libérée par mes ravisseurs aux couilles vidées. Quand il ont appris le nom de mon papa, ils
ont tourné “blanco”. Pour un peu, c’est eux qui auraient payé une rançon. Mais déjà, c’était trop tard pour
eux, les pobrecitos avec leur cagoule ridicule. Là-bas , quand je lèche des couilles, il y a de fortes probabilités
qu’elles se retrouvent, peu de temps après, dans la bouche de leur propriétaire. Vous voulez d’autres détails
gore ?
Comme je suis très “Caliente” et que mon papa ne peut pas châtrer tous les mâles du pays sous le seul
prétexte qu’ils m’auront défoncé la chatte ou enculé comme une chienne, alors il m’a envoyé ici, en France,
pour mon éducation.
Ma chambre à la cité U n’a rien avoir avec les résidences de mon père en Colombie, mais au moins ici, pas
de miradors et de barbelés et je reçois qui je veux. En ce moment j’attends une visite avec impatience et, n’y
tenant plus, je me prépare en enfonçant mon vibro. Vous aussi, n’ayez pas peur, venez me faire réviser la
langue dans mon dortoir et je vous ferais goûter des spécialités de mon pays…

Plus d'infos Porno :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>